La villégiature

Scipione

Il n’est peut-être pas hasardeux de dire que l’extraordinaire (et controversée) ascension de Scipion Sardini en France, devenu de fait une sorte de ministre des finances du dernier des Valois Henri III, approche celle de Mazarin quelques décennies plus tard avec les premiers Bourbons : époux de la gracieuse Isabeau de la Tour d’Auvergne, duc de Buzancy, propriétaire du château de Chaumont sur Loire  et comte de Chaumont, propriétaire de l’hôtel Sardini à Blois , de l’hôtel Sardini à Paris  dont la rue du 5ème arrondissement qui le borde porte encore son nom (rue Scipion) etc…